Née en 1922 dans le sud de Londres, c’est dans l’ouest de l’Angleterre qu’elle passa toute son enfance. Région reculée et rurale, les habitants de cette région britannique célébraient de nombreuses fêtes à la païenne depuis des centaines d’années. C’est dans cette atmosphère que la jeune Doreen grandit. Son intérêt pour la « Witchcraft » débute à un âge fort jeune alors qu’elle s’amuse à monter sur un balai et à courir dans les rues de son village. Ses parents, très religieux, craignent qu’elle ne devienne une sorcière… Malgré la peur de ses parents, elle vit de nombreuses expériences mystiques et spirituelles. C’est à l’adolescence qu’elle effectue son premier rituel. 

En 1952, Doreen fait la connaissance de Gerald Gardner par l’entremise de la femme qui a initié Gardner dans son propre coven, en 1939. Un an plus tard, Gardner initie Doreen au premier degré la veille du solstice d’été. Doreen est alors âgée de 30 ans et reçoit le nom sorcier d’Ameth. Perspicace, elle remarque que le Livre des Ombres de Gardner n’est pas, comme il le dit, entièrement basé sur l’enseignement qu’il a reçu de son coven initial, puisqu’il contient des passages d’Aleister Crowley. Elle le questionne à ce sujet et Gardner se défend en insistant sur le fait que l’enseignement qu’il a reçu était fragmentaire et qu’il a complété du mieux qu’il a pu. La narguant peut-être, il lui demande si elle peut faire mieux. 

Repartant avec le Livre des Ombres, elle réécrit de nombreux passages, remplace les écrits maçonniques et ceux de Crowley par ses propres vers et reconstruit le document en un système logique et pratique. Le résultat final est ce que nous connaissons aujourd’hui comme étant la référence de la Wicca. 

Valiente cesse tous rapports avec Gardner et son coven suite à plusieurs entrevues que ce dernier accorde à la presse. Valiente considère qu’il met en danger la sécurité du groupe et elle se questionne sur la sincérité des enseignements de Gardner. 

En 1964, lorsque Gardner décède, Doreen se fait à nouveau initiée, par un coven de sorcières héréditaires cette fois-ci, rejetant ainsi sa mentalité gardnérienne. Cette nouvelle appartenance lui permet d’éviter la tendance politique que prend la tradition de Gardner. 

Au début des années 70, son époux meurt et elle se consacre à l’écriture afin d’oublier son chagrin. Ses livres font d’elle une référence en Magie et Wicca. Plusieurs années passent et elle dédie sa vie à plusieurs projets, notamment celui de découvrir si Gardner a bien été initié par Dorothy ou s’il a inventé cette femme. Doreen trouve les certificats de naissance et de mort de Dorothy, justifiant ainsi les dires de son premier mentor. 

En 1995, elle devient la marraine du Centre des Études Païennes. Ce sera là sa dernière tâche. Elle s’éteint en septembre 1999 et sa dernière volonté fut de publier sa poésie écrite jadis afin de fournir un nouveau Livre des Ombres garni de célébrations et rites contemporains.

Sa bibliographie inclut : 

ABC of Witchcraft – Past and Present

Natural Magic

Witchcraft for tomorrow

Witchcraft : a tradition renewed – par Doreen Valiente et John Evan Jones

The Rebirth of Witchcraft

(par Freya)