En effet, qui dit rune dit secret... L'écriture runique provient des caractères des alphabets anciens des peuples germaniques...

On en a découvert un peu partout, en particulier en Grande-Bretagne et en Scandinavie, sur divers monuments de pierre et objets. L'alphabet runique est appelé aussi futhark, d'après le nom de ses six premières runes, et il se composait à l'origine de vingt-six signes. Les poèmes runiques germaniques attribuent la découverte des runes à Odin le Dieu des magiciens, qui pour obtenir une révélation, s'était pendu à un arbre et blessé avec sa propre lance en sacrifice. Il remarqua que son propre sang en coulant dessinait des symboles, il les rassembla sous la forme des runes et en fit don aux hommes mystiques. On ne se sert plus aujourd'hui des runes en tant qu'alphabet, mais en tant qu'outil divinatoire. Leur popularité est telle qu'on en trouve aux quatre coins du monde, et dans une grande variété de matériaux.

A l'origine, les méthodes de divination n'étaient pas du tout celle que nous connaissons aujourd'hui, avec nos petits galets sculptés... En effet, la divination était pratiquée à l'aide de bâtonnets que l'on lançait pour former des symboles runiques en retombant. Aujourd'hui, il s'agit de les tirer au sort et de les interpréter comme un Tarot. Chaque rune a une signification symbolique et divinatoire.

Cependant il ne faut pas en conclure qu'une rune a une seule interprétation. Chaque rune a une multitude de sens selon son contexte mais elles sont toutes axées autour d'un concept précis. Il faut concevoir une rune comme un schéma énergétique, et méditer sur ses significations possibles par extension. Les runes sont donc un système de divination très personnel, où l'ont doit combiner les talents de tarologue et de chaman :)