Il arrive que l'on doit s'absenter de la maison pour longtemps, et ceux-là qui ont des femmes suspectes et sujettes à caution pourront, afin de se sauvegarder du cocuage, pratiquer ce qui suit...

Il faut tout d'abord prendre un peu des cheveux de la femme et les couper très finement comme de la poussière. Puis, ayant ensuite enduit le membre viril avec un peu de miel et jeté la poudre des cheveux dessus, on procédera à l'acte vénérien avec la femme. Aussitôt elle aura un très grand dégoût pour les rapports sexuels. Si l'homme veut la faire revenir de cette aversion, il prendra ses propres cheveux et les coupera en poussière comme précédemment, et, après avoir oint son membre viril avec du miel et un peu de civette, et l'avoir saupoudré de ses propres cheveux, il procédera à l'acte avec consentement de la femme et le sortilège sera renversé.

Tiré du Grand Albert.