Les cinq niveaux de l'activité magique

La SORCELLERIE est la magie simple qui dépend des connexion occultes existant parmi les phénomènes physiques. La Sorcellerie est un art mécanique qui ne requiert pas la théorie que puisse exister un lien entre l'esprit de l'opérateur et l'objectif. Cependant, n'importe quel effet qui surgira de cette connexion pourra être considéré comme un bénéfice additionnel. En travaillant au niveau de la sorcellerie, le magicien crée des artifices, des outils et des instruments qui interagissent magiquement avec le monde physique et qui peuvent être réutilisés de façon plus subtile dans les autres niveaux. Le travail au niveau de la sorcellerie doit être réalisé de manière complète, car bien que ses pratiques paraissent simples, elles constituent la base sur laquelle reposent les niveaux supérieurs.

La MAGIE CHAMANIQUE fonctionne au niveau de la transe, des visions, de l'imagination et des rêves. Elle ouvre le subconscient du magicien, annulant le censeur psychique en recourant à des techniques variées. A ce niveau, le magicien fait face à un danger considérable et il se peut qu'il lui faille recourir souvent à des techniques sorcières ou rituelles de bannissement s'il se sent menacé par l'obsession ou l'épuisement.

La MAGIE RITUELLE combine les habiletés développées aux niveaux de la Sorcellerie et du Chamanisme. Le magicien unit l'utilisation des outils du niveau Sorcier avec les pouvoirs subconscient libérés par le Chamanisme et il combine leur utilisation de façon disciplinée et contrôlée.

La MAGIE ASTRALE se réalise au moyen de la visualisation et des états altérés de la conscience ou gnose, uniquement. On n'utilise pas de parafernalia physique, bien que les outils et instruments des niveaux antérieurs puissent être utilisés sous forme d'images visualisées. Le magicien aura probablement besoin au début de s'isoler, de silence, d'obscurité et un effort considérable de concentration et de transe pour pouvoir avoir du succès dans cette magie. Mais avec une pratique sérieuse, il pourra l'exécuter n'importe où et n'importe quand.

La HAUTE MAGIE est ce qui arrive quand n'existe aucun empêchement à l'effet magique de la volonté, ni aucune barrière à la clairvoyance et la prescience directe, ni séparation entre le magicien et toute forme d'harmonie et de conscience dans laquelle il voudra entrer. Pour la plupart des gens, les portes de la Haute Magie ne s'ouvrent seulement qu'à de très rares moments clefs dans leur vie. Au fur et à mesure que le magicien avance dans son entraînement, la force qu'il acquerra fera que s'ouvriront davantage encore les portes du miracle. Ici ne peut-on donner de procédés pour les cinq conjurations de la Haute Magie. La Haute Magie représente le point où la technique cède le pas au génie intuitif, et chacun doit avoir l'intuition de la clef qui désenchaînera ces pouvoirs pour nous-mêmes.

Ibid, pag. 2-4


*****

Toutes ces techniques ne sont finalement qu'autant de façons d'exciter quelques parties indéfinissables de nous-mêmes pour qu'elles fassent de la magie. L'univers est fondamentalement une structure magique et nous sommes tous capables de magie. Les théories magiques réellement utiles sont celles qui expliquent pourquoi la magie tend à fonctionner de manière si capricieuse et pourquoi nous avons d'aussi grandes inhibitions à y croire, à faire en sorte que ça fonctionne et reconnaître que ça a marché. C'est comme si l'univers nous avait ensorcelé pour nous convaincre que nous ne sommes pas magiciens. Cependant, ce sort ne serait qu'une blague festive cosmique. L'univers nous défie de détruire l'illusion, laissant en elle quelques fissures.

...Le magicien doit avoir confiance dans le fait que ses travaux en sorcellerie, chamanisme, magie rituelle et astrale le conduiront au domaine de la haute magie où il développera ses propres trucs et techniques "mains nues" pour libérer spontanément sa créativité chaotique intérieure.

KAOS KERAUNOS KYBERNETOS

ibid, p. 13


*****

Les 'Rituels de bannissement' tels qu'on les connait habituellement servent à des propos variés. Au début ou à la fin de rituels plus longs, ils servent à établir ou rétablir la concentration, l'équilibre et le contrôle. Ils peuvent également être utilisés pour les pratiques de visualisation ou pour écarter toute influence indésirable. Au fur et à mesure que le temps passe, le rituel mineur traditionnel de bannissement du pentagramme créé par les adeptes de la Golden Dawn devient de moins en moins utile. Il est actuellement assez peu de gens suffisamment engagés dans la mystique hébraïque ou les études kabbalistiques pour pouvoir tirer grand pouvoir des noms divins et des Images angéliques. La persistance du rituel mineur du pentagramme, chaque fois plus inadéquat, ainsi que des diverses imitations du même dans d'autres traditions, c'est le signe de la continuelle nécessité d'un rituel de ce type.

Rituel Gnostique de Bannissement, p. 1


*****

Une invocation de l'égo personnel ou faux Ange Gardien à fin de jeter toute notre volonté comme un Enchantement sur la réalité. Une telle opération serait normalement qualifiée d'opération extrême de Magie Noire, si elle n'était introduite par l'Invocation originale du Kia sans forme ou Véritable Ange Gardien. Le but essentiel de la conjuration, comme un tout, est d'augmenter le domaine de l'égo lui-même sur le monde, avec l'espoir de faire que la force vitale et sans forme de Kia entre plus pleinement en jeu.

Messe du Chaos, p. 1


*****

En dépit des théories avancées dans les années soixante, il semble maintenant établi que la base neurophysiologique de la magie aussi bien que du mysticisme est en réalité une contraction de la conscience. Le mysticisme est la compression extrême de l'attention sur un seul point afin de provoquer un orgasme cérébral. La magie utilise des techniques similaires mais cherche à provoquer des effets matériels dans le monde extérieur. Les deux disciplines se basent sur des méthodes physiologiques qui provoquent un rétrécissement et une concentration hystérique du foyer mental par des moyens extatiques et méditatifs. La qualité du mysticisme ne peut seulement être mesurée que par le caractère plaisant que la personne concernée y trouve ou par la quantité de gens disposée à payer pour nous écouter. Pour le reste, le pouvoir magique offre la seule mesure objective de progression spirituelle en termes chaotiques. Ce dernier peut apparaître comme un pouvoir direct de la parapsychologie ou indirectement, comme la quantité d'obéissance, de force, de sexe ou d'argent (bâtons, coupes, épées et pentacles) dont on dispose. Cette vision implique le principe que les actes sont fondamentalement magiques, et que pouvoir est la même chose que liberté.

La magie directe est le chemin court et dangereux vers certaines libertés et divertissements. En définitive, aucun chemin ne conduit nulle part, car il n'y a nulle part où il nous faut aller et celui qui croit qu'il y va ne fait que s'illusionner. Cependant, avec l'esprit propre de l'autosuffisance, quelqu'un entreprend le voyage pour le plaisir ou la douleur de la marche. Voudrais-tu réellement qu'il en soit autrement .

Le soulagement de l'Alea, Chaos International #2, 1987; pag. 23-4.


*****

Tu es la totalité de ce que tu fais et par conséquent tu peux te changer toi-même en faisant d'autres choses. La magie est l'art de créer et de feindre délibérément avec beaucoup d'intensité et de constater que ça marche. Elle concerne ceux qui sont disposés à expérimenter avec la croyance que de tels effets ne sont pas improbables. Le monde est une illusion et tu t'es fourvoyé en le laissant définir qui tu es. Cependant, tu peux tromper l'univers et le forcer à accepter ta propre définition de toi-même(s). De fait, l'univers étant une structure occurrente, complaisante et magique, se conforme invariablement aux définitions que tu prendras la peine d'élaborer, pour peu que tu agisses avec habileté. Nous sommes tous des charlatans, spécialement ceux qui feignent d'être des personnes normales et courantes...

La magie n'est pas un épiphénomène que l'on élude, ainsi que la parapsychologie semble décidée à le prouver. Cet univers est une structure essentiellement magique.

Principia Chaotica, Chaos International #8, p. 15.


*****

...Si vous voulez une définition en une ligne avec laquelle la majorité des Chaoistes serait probablement d'accord, j'offre la suivante. Généralement, les Chaoistes accepte la méta-croyance selon laquelle la croyance est un instrument pour parvenir à certains effets et qu'elle n'est pas une fin en soi.

Chaoisme et Magie Chaotique, Chaos International, #10; p. 11.


*****

...depuis la disparition des descriptions spirituelles de la magie, la croyance en une causalité matérielle a été utilisée de manière à chaque fois plus capricieuse pour élaborer différentes métaphores, pauvrement conçues, telles que 'énergie magique' ou 'force magique', qui présument tacitement quelque chose d'analogue à l'électricité statique ou aux ondes de radio. Il me semble que ceci n'est que pure supposition. Il est possible de faire en sorte que parfois la magie se comporte de cette manière ressemblante, mais il ne s'agit pas d'une description très effective...

La physique quantique me dit que non seulement la magie est possible dans un monde qui est infiniment (plus?) Chaotique que ce que nous pensons, mais aussi ajoute-t-elle que la magie est centrale pour le fonctionnement de l'univers. Cet univers est un univers magique, pas un système d'horlogerie...

Pour toute fin pratique la Relativité, la physique de base qui lui est associée et le paradigme matérialiste causal dont celles-ci sont probablement l'ultime raffinement... nous limitent pour toujours à cette planète et écartent la magie de nos vies. La physique quantique, qui est actuellement je crois une investigation des phénomènes magiques sous-jacent à la réalité que la plupart des gens a perçu comme non magique depuis ces deux cents dernières années, nous montre la route conduisant à la sortie...

Je considère que tous les évènements se produisent principalement par la magie ; L'apparente causalité qui fut la principale enquête de la science classique n'est guère plus qu'un point extrême et statistique de probabilité dont l'autre extrême est le complet Chaos...

Il y a selon moi deux aspects principaux de la magie : le parapsychologique et le psychologique. Au cours de l'enchantement ou de la divination, je crois que le magicien essaie d'interagir avec la nature au travers d'une causalité non matérielle. A la base, il échange de l'information avec l'environnement sans utiliser ses facultés physiques. Austin Osman Spare a identifié précisément les manœuvres mentales nécessaires pour que ceci puisse être opératif. Les manœuvres sont étonnement simples et une fois qu'on les a comprises, il est possible d'inventer un nombre illimité de sorts et de formes de divinations. Les manœuvres sont sacrées mais les formes de son expression sont arbitraires ; on peut utiliser au hasard n'importe quelle chose.

Bohr et Spare sont pour moi des Saints de l'Église du Chaos.

...Quand un magicien interagit avec ces sources apparemment conscientes de connaissance, d'inspiration et de capacités parapsychologiques que l'on appelait jadis esprits, dieux, démons et élémentaux, il profite des extraordinaires recours que chacun d'entre nous possède. Une fois activés, ces derniers peuvent également recevoir de l'information au travers de la causalité extérieure non matérielle. Mais étant donné que nous possédons tous une multitude de richesses au dedans de notre inconscient et subconscient et qu'il nous est également possible de recevoir de l'information valable à partir de l'inconscient collectif, pour ainsi dire, les possibilités que nous avons sont illimitées. Une fois que l'on connaît les techniques correctes, on peut invoquer ou évoquer ce que l'on veut , même des choses qui n'existaient pas avant que nous pensions à les solliciter. Cela peut avoir l'air d'un complet Chaos, et je dois bien admettre, à la suite de mes investigations, qu'il en est ainsi !

Pour moi, la magie chaotique signifie une poignée de techniques auxquelles il faut adhérer strictement pour obtenir des résultats, mais au-delà de cela, elle offre une liberté d'expression et d'intention à laquelle nul n'aurait jamais osé songer dans aucune autre forme antérieure de la magie.

ibid, pags. 12-3.


*****

Tous les autres extraits © par Peter J. Carroll

© copyright traduction française, Jean-Luc Colnot, 2002

Note: Posté à l'origine sur notre défunt forum et publié ici avec autorisation du traducteur.