Cela ne veut pas dire qu’un système de croyance ne soit pas important. Ces systèmes peuvent nous apporter quelque chose, et généralement, il peuvent rendre la vie plus agréable. Cependant aucun ne détient le monopole de LA vérité.
Tous les systèmes sont ouverts au Mage du Chaos, de l’hindouisme au christianisme, du bouddhisme à la Kabbale, du panthéon greco-romain au mythe de Chtulu, des Thélémites à la Wicca, de la Golden Dawn au Temple de Set. Si les systèmes existants ne lui conviennent pas, il doit créer son propre système. Si aucun des Dieux existants ne convient, alors il en fera naître d’autres.

Bien qu’il y ait de grands bénéfices à retirer des grandes traditions du passé, il n’y a aucune raison valable de ne pas créer d’autres traditions, panthéons, mondes, races etc…
Puisqu’il n’y a aucun corpus théologique, la Chaos Magick place l’emphase sur le pratique plutôt que sur l’interprétation ou la théorie, et l’action sur le monde matériel.
Quand un système de croyance est utilisé, c’est davantage un moyen qu’une fin en soi. Le Mage doit utiliser le système qui lui est le mieux adapté pour atteindre son objectif magique.

Dans le bouddhisme japonais, le moyen le plus utile pour atteindre une fin, est nommé Hoben. Quand vous préparez un sort pour un rêve éveillé, invoquer des créatures du Mythe de Chtulu est un bon moyen d’atteindre cet objectif. Pour comprendre la création, les Dieux japonais Izanami et Izanagi, sont très appropriés. Pour l’amour, Aphrodite la grecque, Inanna la babylonienne. Pour l’argent, Mammon etc… Ainsi, dans la magie du Chaos, un système est un moyen d’atteindre un objectif et non une clef pour comprendre le mystère de la vie, l’univers etc.

Les objectifs sont tous individuels, et propres aux magiciens. Ces objectifs peuvent être des choses très communes, voire triviales. Mais se contenter de tels objectifs n’est pas satisfaisant. L’humanité a le don de l’intellect, la « Flamme Noire » (ndt The Black Flame). Travailler sur des objectifs de nature plus mystique est aussi très gratifiant et utile. Par exemple invoquer et communiquer avec un ange gardien, travailler sur le chemin de la Terre des Trépassés, ouvrir la porte aux Dieux du panthéon de Lovecraft etc. Mais se concentrer uniquement aussi sur des thèmes transcendantaux peut faire perdre le sens du monde matériel. Un équilibre entre ces deux pôles est à rechercher. Le tout avec modération, même si la modération doit aussi parfois être modérée.

Une stricte définition du Chaos serait une contradiction, ainsi le Chaos n’est plus Chaos quand l’ordre lui est imposé. Ce que fait exactement la phrase précédente, se contredire en définissant le chaos. « Le chemin du Tao n’est pas le Tao ». En définissant quelque chose, le définissant contrôle le défini et peut le manipuler. Une définition concrète pourrait éventuellement devenir une prison et enfermer le définissant à l’intérieur. Ainsi, il est nécessaire de temps en temps de se détacher de ses définitions de la magie du Chaos et d’en user de nouvelles. Une fois qu’une définition a été crée, utilisez là, travaillez avec, puis détruisez là et créez en une nouvelle. Je vous invite à oublier ma définition, écrivez la vôtre !

Copyright VO : Dead Jellyfish
AntiCopyright Traduction : Amorgen Dubhart