Placez l'aubépine dans un vase sur l'autel.
Disposez les bougies oranges et vertes autour du cercle, puis allumez les, ainsi que celles de l'autel, des points cardinaux et l'encens.
Parsemez le cercle avec les feuilles de chêne et les fleurs de pommier.
Allumez les bougies flottantes.
Dressez le cercle et érigez un cône de pouvoir.

Invitez la Déesse et le Dieu comme suit :

Dame des Fleurs, Fiancée du printemps
Bénis notre cercle avec ta douce et joyeuse présence
Nourris nos voeux comme tu nourris l'enfant qui grandis en ton sein
Bienvenue Dame, Bienvenue

Seigneur de la Verte Sylve, Faucon de Mai
Cerf au sabot agile
Entoure nous de ta douce et intense étreinte
Père, frère, guérisseur, amant, ami

Maintenant chacun son tour, va sauter au dessus du chaudron, en criant quelque chose qu'il veut voir sortir de sa vie (par exemple : dépression, irritabilité, fatigue)

Ensuite chacun devra sauter a nouveau en sens inverse, en appelant un voeu. C'est un moment merveilleux pour renforcer les voeux d'Imbolc, car il y a une montée de pouvoir à Beltane qui peut emmener nos projets jusqu'à l'été. Si vous célébrez ce rite en intérieur et que, comme nous, votre plancher ne vous permet pas des sauts vigoureux, contentez vous de passer au dessus de la bougie. (Attention à vos vêtements rituels).

Une fois les sauts de Beltane terminés, un couple choisi devra symboliquement célébrer le mariage sacré de la Déesse et du Dieu. La Femme tiendra le calice et l'homme y plongera l'athamé. (Les groupes unisexe devront adapter cette symbolique).

Un autre membre du coven entonne :

Sacré est le mariage de notre Dame et notre Seigneur
De leur union naîtra le Jeune Dieu
Et tout alentour va prospérer
Laissons cette abondance toucher nos vies
Et que nos objectifs puissent s'épanouir aussi.

Le Calice est passé autour du cercle avec les mots « Soyez Bénis » puis c'est le temps de la Fête, remerciez le Dieu et la Déesse et ouvrez le cercle.

Vous pouvez remercier les divinités très simplement ou utiliser les mots suivants:

Nous remercions la Dame et le Seigneur pour avoir béni notre travail, et leur disons au revoir.

Le matin du premier mai vous pouvez ériger un feu au dehors et répéter les sauts. Il est aussi possible de construire un mat de mai, décoré de rubans et planté dans la terre. L'idée est qu'une partie des personnes dansent autour dans le sens des aiguilles d'une montre, et l'autre partie dans le sens inverse. Le matin du premier mai est un moment de célébration, pour partager un repas, exprimer la joie de cette saison.

Notes critiques du traducteur :
Alternative moins théatrale au rite des Farrars, poétique et visuellement attractif, il me semble néanmoins que ce rite manque un peu d'intensité magicke. Je trouve personnellement les invocations trop courtes et manquant de « lyrisme », et la hiérogamie trop superficiellement célébrée. AD