Utilisez un tambour ou des percussions pour élever l'énergie. Si vous possédez un Bodhran, le tambour celtique traditionnel c'est encore mieux, car il est sacré pour Imbolc et Brighid.

Evoquez Brighid pour qu'elle soit présente à votre rite :

"Dame Brighid, soyez avec nous pour votre festival de l'eau et du feu
Purifiez nous de tout ce que nous souhaitons laisser derrière nous
Comme la Terre est purifiée par les pluies
Prête à entamer une nouvelle croissance
Sous le feu grandissant du Soleil."

Tout le monde s'assoit en cercle et, tour à tour, chacun dit ce qu'il souhaite laisser derrière lui.

Quand cela est fait, la chandelle doit être allumée à l'aide de la bougie contenue dans le bol de terre, puis on allume les bougies flottantes afin qu'une douce lumière baigne le rite. Ce chaudron de feu et d'eau, avec des perce-neige représente l'essence purifiante de Brighid, et elle « nettoiera » toutes les personnes présentes, afin qu'ils puissent se tourner vers de nouveaux projets.

Maintenant chaque personne va prendre une bougie blanche, et formuler un souhait ou un nouvel objectif pour y travailler pour l'année. Chacun élève la bougie à hauteur du troisième oeil et visualise fortement son souhait.

Chacun va allumer sa bougie à la bougie principale du bol de terre en disant :

"Puisse Brighid donner pouvoir à mon souhait Comme elle fait germer les semences de printemps."

Consacrez le calice d'eau de source, et chaque personne y boit tour à tour, en ressentant l'effet purificateur de l'eau se diffusant dans leur corps, purifiant et énergisant.

On poursuit avec la petite fête, puis on clôt le rite en remerciant la Déesse pour sa présence en disant :

"Nous vous remercions Dame et vous saluons !"

Les bougies de souhait doivent être mises dans un endroit sûr afin qu'elles puissent brûler complètement. La terre ayant porté les bougies d'Imbolc peut être gardée jusqu'à Ostara, au moment où vous pourrez planter des semences dedans si vous le souhaitez.

Vous pouvez aussi conserver l'eau du chaudron pour le prochain rite lunaire. Cela retiendra la merveilleuse essence d'Imbolc.

Notes du traducteur :

Je trouve ce rite très beau, poétique, visuel, mais je ne le pratiquerai pas pour deux raisons :

  • Je le trouve très ressemblant avec celui de Starhawk, et l'original me semble plus inspiré
  • Sa symbolique est plus faible que dans le rituel des Farrars, qui me semble plus complet bien que beaucoup trop théâtral, et s'adressant à des covens importants.


Néanmoins, l'idée de la « matrice de la terre » symbolisée par une bougie dans un bol ou un chaudron de terre est particulièrement inspirée. (on la retrouve presque à l'identique chez Starhawk).