La célébration païenne moderne d'Halloween est la descendante de l'ancienne fête des Celtes, appelée Samhain. (On le prononce Saow-in, comme le "in" anglais).

Le dictionnaire "Irish-English Dictionary" de l'Irish Texts Society définit ce mot ainsi : "Samhain, "All Hallowtide", la fête païenne et chrétienne des morts, marque la fin de la période des moissons et le début de l'hiver, jusqu'au moi de mai. Les fées étaient sensées être particulièrement actives en cette saison. On l'appelle aussi "Feile Moingfinne" (Déesse de la neige)."

Le "Scottish Gaelic Dictionary" le définit ainsi : "Hallowtide. La Toussaint, fête de toutes les âmes. Sam + Fuin = fin de l'été." Contrairement à une idée reçue, il n'y a aucune preuve archéologique ou littéraire indiquant que Samhain fut une déité. L'Encyclopédie de la Religion d'Eliade dit cela : "La veille et le jour de Samhain étaient selon la tradition une période à laquelle la frontière entre le monde des vivants et l'au-delà, les mondes spirituels, était la plus mince, voire même perméable d'un côté comme de l'autre..." Samhain fêtait ainsi toutes les créatures des autres mondes qui erraient sur terre à ce moment là, plutôt que de vénérer une divinité celte particulière. Les dieux Celtes des morts étaient Gwynn ap Nudd pour les Angles et Arawn pour les Gallois. Les Irlandais, quant à eux, n'avaient rien de tel.

© Asa pour Esoterika.org