Correspondances

  • Chandelles : les couleurs de "Noël" : vert, rouge, blanc
  • Encens : les senteurs associées à Noël : cèdre, pin, sapin ou romarin
  • Couleurs : or et argent
  • Fleurs : rose rouge, cactus de Jérusalem et poinsettias, faciles à trouver à cette époque
  • Plantes : houx (protection, chance dans les nouveau projets), gui (chance), lierre (avec le houx : amour et chance dans la vie), cannelle (prospérité), pommes (immortalité), oranges (chance, amour et désir), chêne (la Vie), baies de laurier (chance et protection).
  • Arbres : tous les conifères, le chêne
  • Pierres : oeil de tigre et rubis
  • Carte du tarot : la Tempérance, 14e Arcane Majeur
  • Planète : Jupiter

Les dieux et déesses à invoquer

  • Lucina : Déesse romaine des mystères de la Lune
  • Dionysos : Dieu Grec du vin et des libations
  • Attis : Dieu de la Phrygien de la végétation, et donc de la renaissance

La décoration de l'autel

Utilisez les plantes mentionnées dans les Correspondances ci-dessus : gui, houx, branches de conifère (sapin, pin, épinette), ainsi que des bougies de formes différentes, des fleurs (roses et poinsettias), branchanges teints en blanc, argent ou or... serviront à décorer votre autel. L'arbre de Yule constitue l'une des traditions de cette époque. Il peut s'agir d'un arbre coupé 1 ou d'un arbre en pot. Vous pourrez fabriquer toutes les décorations pour votre arbre, c'est une agréable manière de passer ses longues soirées d'hiver : guirlandes de boutons de roses séchées, figurines d'argile, bâtons de cannelle, sachets parfumés aux épices à suspendre aux branches, étoiles en papier mâché... Vous pouvez aussi tresser des couronnes de houx pour la porte d'entrée de votre maison. Brûlez des chandelles aromatisées pour attirer de bonnes énergies dans la maisonnée (aux baies de laurier pour apporter l'abondance, à la cannelle pour apporter la chance, à la rose pour apporter l'amour). Veillez cependant à ne pas les approcher trop près de l'arbre

La célébration

Dans des temps lointains, les adorateurs du soleil allumaient de gigantesques brasiers pour aider et assurer la renaissance du soleil, car un monde d'obscurité restait leur plus grande peur. Aujourd'hui ces brasiers extérieurs ont fait place à la coutûme d'allumer une bûche de chêne dans l'âtre. Une des plantes associées à Yule est la plante sacrée des druides, le Gui. Une des façons de célébrer Yule consiste à décorer un arbre selon vos goûts et fantasies, mais toujours en gardant une place importante aux reproductions de lunes et d'étoiles.

Le rituel

Commencez par préparer votre chaudron en y plaçant à l'intérieur un peu d'alcool à brûler (alcool dénaturé) ou une bougie rouge. Placez-le au centre de l'autel ou devant l'autel s'il est trop volumineux. Si vous célébrez le rituel en plein air, préparez un feu à l'intérieur du chaudron qui sera allumé pendant le rituel.

Dressez votre autel. Allumez les chandelles et l'encens, puis projetez votre cercle magique.

Invoquez la Déesse et le Dieu.
Placez-vous debout devant le chaudron et regardez fixement à l'intérieur de celui-ci en prononçant ces paroles :

Malgré le sommeil qui enveloppe le monde,
Malgré la morsure du vent glacial,
Malgré la magie abondante et serrée,
Je ne m'attriste pas ; cela aussi passera.

Allumez le feu à l'intérieur du chaudron (ou la chandelle) avec des allumettes à longue tige. Lorsque la flamme jaillit, dites :

J'allume ce feu en ton honneur, Déesse Mère.
Tu as extrait la vie de la mort, la chaleur du froid.
Le soleil vit à nouveau, la lumière va croissant.
Bienvenue à toi, Dieu du Soleil aux éternels retours !
Je te salue Grande Mère !

Faites lentement le tour de l'autel et du chaudron en marchant dans le sens des aiguilles d'une montre.
Répétez ce chant pendant quelques minutes :

La roue tourne, le pouvoir brûle.

Méditez sur le soleil, sur les énergies secrètes qui restent en sommeil pendant l'hiver, non seulement dans la terre, mais également en vous.
Envisagez la naissance non comme le début de la vie, mais comme son prolongement. Accueillez le retour du Dieu.

Au bout d'un certains temps, revenez prendre place devant l'autel et le chaudron où brûle la flamme et dites :

Ô Dieu du Soleil, je salue ton retour.
Puisses-tu éclairer la Déesse de tous tes feux !
Puisses-tu éclairer la terre de tous tes feux, répandre des semences et fertiliser le sol.
Sois comblé de grâces,
Ô réincarnation du Soleil !

N'oubliez pas de remercier la Déesse et le Dieu et de fermer votre cercle magique.

Gastronomie de saison

Comme c'est un festival qui dure plusieurs jours, les extravagances sont permises (et même encouragées !). À l'occasion de cette fête, les pommes sont considées comme sacrés et tous les mets qui en contiennent sont à l'honneur. Le cidre était et reste une boisson de circonstance.

Le gingembre et les épices occupent la place d'honneur. Il ne faut pas oublier qu'au Moyen Âge, le gingembre, notamment, valait plus que les diamants. Une version moderne des gâteaux d'antan est la maison de pain d'épices, rappel des pièces montées qu'on présentait aux nobles rassemblés.

Les biscuits sont une partie intégrante des festivités car, à cette époque, le sucre était rare et le miel, difficile à ramasser. Donnez-leur la forme d'étoile, de lune, de soleil et d'animaux. Vous continuerez ainsi une coutume qui date de la préhistoire. Les archéologues ont découvert des gâteaux pétrifiés en forme d'étoile et de lune ou portant l'effigie de déité dans les tombes datant de cette époque.

À servir
Poulet, chapon, oie, perdrix, tous rôtis: cochon de lait rôti, pâté en croûte (gibier et venaison), civet de lièvre ou de lapin, tourte de pigeon, gâteau aux fruits confits, pain d'épices, biscuits au sucre, eggnog, vin chaud épicé, cidre chaud épicé.

Voir aussi :
Nyponsoppa, recette suédoise pour Yule
Recettes diverses pour Yule

Joyeuses fêtes :)

Notes

(1) Respectez Dame Nature : n'allez jamais en pleine nature couper un arbre de votre propre initiative, préférez un arbre d'élevage déjà coupé...