Par cette fête on reconnaît le retour espéré du soleil : les champs commencent à fleurir, les jours et les nuits sont égaux. On fête l'arrivée du printemps, le retour de la déesse et le réveil de la nature. Les Saxons dédiaient ce sabbat à Eostre, déesse saxonne de la fertilité ou à Ostara, déesse germanique de la fertilité. D'autres traditions païennes honorent la déesse verte et le seigneur des bois. Toutes les festivités reliées à la célébration d'Ostara tournaient autour des champs et des semailles : les invocations étaient destinées à demander le retour du soleil afin de réchauffer le sol. Le jour d'Ostara correspond à l'équinoxe de printemps, quand la nuit et le jour sont égaux.

autel-ostara.jpg