Les cinq étapes à suivre pour intégrer les icônes pop dans sa magie :

  • Observer la cible : tu as besoin d'observer ta déité-cible avec beaucoup d'attention, fais-toi une idée de ses tics, habitudes et attributs. Dans le cas de Buffy, j'ai lu des livres à son sujet et je « l'ai vue faire », tout en prenant des notes. Il est important de peser prudemment le pour et le contre au fait d'utiliser une quelconque icône dans tes travaux magiques. Comme avec n'importe quel autre « genre de magie », cette forme-ci ne devrait pas être pratiquée avec désinvolture. Etablie une liste des caractères significatifs de tes déités, dans le cas de Buffy j'ai listé : bienveillante, empathe, coriace, forte, indépendante, à forte volonté et prête à protéger ceux qui ont besoin d'aide. Souviens-toi : tu ne travailles pas avec le réelle personne, mais avec la perception de cette personne. Il est vital de rester positif : si tu laisses apparaître des points négatifs dans ta perception de la déité, tu affaiblies la puissance de ta magie.
  • Créer le sacré : lorsque j'ai travaillé avec Buffy j'avais fait un collage d'images découpées de magazines et couvertures de livres, et récupérées sur des sites web. Le collage montrait plusieurs aspects de sa personne ce qui renforçait ma liste des attributs. J'ai créé un autel dédié à Buffy et ai rédigé mon intention au dos du collage. Ca donnait quelque chose comme ça : « Buffy, à travers le medium de ce collage je crée un lien avec toi. Je te donne de moi, et en retour demande que tu puisses être mon gardien quand je t'appelle ». J'ai aussi dédié un objet personnel (quelque chose qui a de la valeur pour moi) que j'ai offert à Buffy en retour de son aide. Des objets appropriés pouvent être une mèche de cheveux ou un dessin que tu as fait toi-même. (N'implique jamais la vie de quelqu'un ou quelque chose d'autre, l'idée est de sacrifier un objet qui t'appartienne en retour de l'assistance de la Déesse ou du Dieu).
  • L'abaisser à la Terre : suite à la création de mon autel, j'ai réalisé un rituel en l'honneur de Buffy pour continuer à renforcer notre connexion. Le collage dans les mains, je suis sorti de chez moi avec un briquet. J'ai enflammé le papier et jeta le sacrifice dans le feu en chant pendant qu'il brûlait : « A travers le pouvoir de Buffy, je me concentre sur l'aquisition de mon indépendance et renforce ma volonté ». J'ai chanté cette phrase jusqu'à ce que le papier se soit transformé en cendres. Par le chant, j'ai ajouté de l'énergie à l'objet du sortilège. En brûlant l'image, mon intention rédigée au dos et quelque chose qui m'était personnel, j'ai essentiellement réalisé un sacrifice, une offrande à Buffy.
  • Ecouter la déité : après avoir chanté et brûlé mon papier, je suis rentré, m'allongea et fit l'expérience d'une transe. Cela signifie que je laisse partir ma conscience et suis les énergies que je viens de libérer vers la forme divine Buffy. Durant la transe j'ai ressenti la présence de Buffy. Elle et moi avons discuté de ma situation et elle m'expliqua comment elle m'a fait faire constamment des progrès. Elle m'a conseillé de l'invoquer une fois par jour pour me remémorer ce que j'ai fait.
  • Savoir quand laisser partir : j'ai arrêté d'invoquer Buffy après avoir ressenti que la situation dans laquelle j'avais besoin d'aide était résolue. Souviens-toi que n'importe quelle déité, de culture pop ou autre, devrait être appelée uniquement quand tu en ressens le besoin. Autrement l'entité se transforme en « béquille » et ainsi tu retournes où tu as commencé.

Il est aussi imprudent, même dangereux, dans le cas d'une déité qui est représentée par un acteur humain, de confondre le personnage et la réelle personne. Invoquer Buffy est une chose, personne ne devrait essayer de rendre un culte à Sarah Michelle Gellar (1) .

Dans mon cas, j'ai travaillé avec Buffy alors qu'elle m'était utile et ensuite j'ai avancé vers autre chose. Je ne veux pas devenir trop empêtré dans la réalité de Buffy parce que je savais qu'elle m'aidait qu'à court terme, j'avais en fin de compte besoin de m'adresser à moi-même. La forme divine que j'ai nommée Buffy a juste été un point de concentration utile pour m'inspirer à faire ce travail sur moi.

Taylor Ellwood poursuit actuellement son doctorat de Littérature, Rhétorique, et de Pratique Sociale à l'Université de l'Etat du Kent. C'est un praticien actif depuis neuf ans. Taylor travaille dur sur deux différents livres, un roman de Super heros et un autre livre sur la culture pop et l'occulte.

Ndt : l'auteur croit fermement en son rituel et à la Déesse Buffy, personnellement je le prends avec zèle et ironie ; on dit souvent aux nouveaux de différencier « Buffy & Co. » et la pratique de magie, cet exemple montre que ce conseil est quelquepart désuet (et a fortiori dans un contexte Chaotique, je pense). Cependant, ça n'enlève rien au fait que je trouve ce magazine, pour « teenwitch », plutôt nul.

Notes

(1) (ndt : j'en connais qui ne seraient pas de cet avis ! :-P)