(Merci à Errata pour la traduction, pour Esoterika.org) Si vous vous apprêtez à participer à un rituel public, ou si vous débutez tout juste, et que vous vous demandez ce qui est bien et ce qui ne l’est pas, jetez un œil aux remarques suivantes. Ce sont des choses pleines de bon sens qu’il est bon de garder en tête.

  1. Ne considérez jamais que vous êtes invité à un rituel ou à un rassemblement non public simplement parce que votre ami est invité. Arrangez-vous pour que votre ami appelle les responsables du groupe pour leur demander de vous accepter ! ( ou appelez vous-même !)
  1. Quand vous participez à un rituel mené par un groupe duquel vous n’êtes pas membre, demandez d’abord ce qui va se dérouler. S’il y avait quelque chose dans l’explication ou dans la disposition du site du rituel qui vous trouble, ne participez pas au rituel, tout simplement.
  1. Demandez à la (les) personne(s) officiant un rituel la permission avant de placer quoi que ce soit sur le site du rituel, ou de porter des habits ou des outils qui pourraient être considérés comme inhabituels, ou encore d’ajouter votre propre énergie au rituel.
  1. Ne dépassez jamais la limite du cercle rituel. Au besoin, demandez à un des officiants du rituel de vous ouvrir une porte dans ce cercle, si vraiment et absolument vous devez sortir.
  1. Ne faites pas de commentaires sur le rituel, ses leaders ou le volume ou la qualité de l’énergie dégagée durant le rituel à moins que le leader vous demande votre opinion sur ce sujet. Economisez vos remarques pour vos amis, en privé, une fois que le rituel est clôturé.
  1. Végétariens, végétaliens, carnivores stricts, diabétiques, et tout les autres avec des préférences alimentaires très spécifiques : personne ne va s’inquiéter si vous demandez calmement et gentiment « Quel plat contient de la viande/du sucre/des épices/ etc. » Quand vous organisez un repas pour des groupes wiccans/païens, il est vivement recommandé de prévoir des plats végétariens, sans sucre, doux, etc. Dans tous les cas, que ce soit dans le contexte d’un rituel ou non, prévoyez toujours une alternative aux boissons alcoolisées.
  1. Bien que les gens soient de moins en moins secrets en ce qui concerne leur appartenance à un groupe païen, il n’est jamais permis de forcer le "coming out" de quelqu’un. N’appelez jamais un ami ou une connaissance par son nom païen, et ne mentionnez jamais sa participation dans une situation profane. C’est également assez déplacé – et un symptôme d’escalade sociale – d’appeler quelqu’un par son nom profane dans une situation païenne. Ca me rappelle quelqu’un appelant John Wayne « The Duke » à un bar local.
  1. Que vous buviez, vous droguiez, ou soyez impliqués dans d’autres attitudes similaires est uniquement votre affaire. C’est incorrect d’encourager d’autres individus à un tel comportement. La majorité des groupes païens sérieux n’accepte absolument personne sous l’influence de drogue ou d’alcool dans la pratique de rituel. Ne vous sentez pas offensé si vous êtes refusé pour ces raisons. Si vous prenez des drogues psychotropes pour raisons médicales, il serait utile d’en parler avec l’officiant(s) du rituel, de manière à ce qu’ils puissent comprendre, et vous conseiller s’ils pensent que le rituel aurait des effets néfastes pour vous.
  1. Bien que la majorité des Païens/Wiccans aient moins de 40 ans, et sont en raisonnablement bonne condition physique, n’assumez jamais que c’est le cas de chacun. Les rituels et réunions doivent être préparés de manière à ce que les personnes avec des problèmes physiques n’en soient pas totalement exclues. Particulièrement dans les rituels, soyez conscient que beaucoup plus de personnes que vous le pensez ont une mobilité réduite. Les rituels en groupe devraient avoir lieu dans des endroits facilement accessible, et il peut être bien venu de prévoir une place à l’abri pour ceux qui ne participent pas aux danses, pour s’asseoir ou rester debout. Soyez attentif à tous ceux qui pourraient apprécier un coup de main. Aidez les à trouver un endroit qui minimalise les déplacements – jusqu'au site du rituel, les sanitaires, le réfectoire, etc. Aidez les à s’installer. Ne les faites pas sentir malvenus- la plupart des personnes handicapées travaillent bien plus hardiment sur leur compétences magiques, et peuvent être capable d’ajouter une bonne part à puissance de vos rituels ainsi qu’au succès de vos réunions.
  1. Dans n’importe quelle réunion, soyez respectueux. En particulier, veillez à rester calme après minuit. Personne ne s’en fait de si vous et d’autres désirez rester éveillé toute la nuit à parler ou autre. Mais cela risque de poser problème si vous vous mettez à parler et rigoler fort et/ou tambouriner… Les personnes responsables d’une réunion doivent prendre la responsabilité de maintenir le niveau sonore assez bas dans au moins quelques chambres/zone de repos, et les définir comme zones calmes.
  1. N'allez pas croire que vous connaîssez la vraie, seule et unique voie ! Même si vous avez vraiment la conviction que quelqu'un d'autre fait quelque chose de "faux", "incorrect" ou "noir", ou quoique ce soit,n'en parlez pas. Il est tout à fait permis d'interdire la participation aux activités à ceux avec lesquels vous ne vous sentez pas à l'aise. Ce n'est cependant pas acceptable d'emettre l'idée qu'ils ne devraient pas faire ce qu'ils font. Ceci ne signifie pas que si vous avez connaissance d'activité criminelle de la part d'un soit disant Païen/Wiccan, vous ne devez pas le dénoncer. Nous devons être responsable pour corriger nos actes.

Le paganisme est glorifié de par sa diversité. Alors s'il vous plait, n'exprimez pas de jugements arbitraires. Que vous aimiez ou non les noirs, les indiens, les homosexuels, les femmes, les hommes ou autre, c'est votre problème. Si vraiment vous ne vous sentez pas à l'aise pour participer à un rituel qui n'est pas mené en accord avec les traditions que vous suivez, ou si vous ne pouvez rester de compagnie agréable avec un groupe que vous désapprouvez, restez simplement chez vous.