Il est en fait très simple de comprendre les raisons de ce silence :

Dans une société ou tout le monde regarde ver l'avenir il est difficile d'aborder le sujet de la mort, on étudie pour préparer son travail, on achète en mensualités, on s'engage à long terme... tout nous fait rester dans l'idée qu'on "en profitera par la suite" comme si rien ne pouvait nous arracher à la vie prématurément, on en vient même a oublier que l'on est mortel. Et aborder le sujet de la mort rappelle à nos interlocuteurs que nous sommes mortels, cela a souvent pour effet de découvrir de superbes techniques de changement de sujet.

Pourtant, certains l'on vécu, certains se sont retrouvés dans un état de santé tellement critique que parfois le médecin avait déjà prononcé leur mort, puis finalement sont revenus a la vie, parmi ceux-là, certains encore ont gardé le souvenir de ce qu'est la mort. Pourquoi, alors qu'ils sont nombreux, qu'ils concordent tous, et qu'ils démontrent l'évidence de la continuité de la vie après la mort, ces témoignages restent si peu entendus ?

D'après le Docteur Raymond Moody (qui a remis sa renommée en jeu en se lançant dans des recherches sur les NDE, sujet sur lequel il travaille depuis maintenant 40 ans) ce sont les 3 raisons suivantes qui pousseraient les témoins de NDE (que j'appellerai "experienceurs") a garder le silence :

  • Peur de ne pas être cru ("vous avez certainement eu des hallucinations")
  • Peur de passer pour fou ("je crois que le choc lui laissera des séquelles")
  • Impossible d'expliquer l'expérience avec notre vocabulaire et notre vision de l'existence.

Les deux premières raisons sont généralement dues aux médecins ou à des proches, il est vrai que le sujet reste sensible et qu'il ne faut pas l'aborder n'importe comment ni avec n'importe qui ; la troisième raison, elle s'explique simplement :

Notre langage a évolué selon les expériences de ses pratiquants, c'est en découvrant la navigation que tous les termes qui s'y raccordent ont été créés, en créant l'informatique que tous le vocabulaire technique est né... mais, évidement jamais il n'a été reconnu par la majorité que la mort puisse être explorée, donc aucun vocabulaire ne permet d'expliquer clairement ces expériences.

De plus certains concepts sont si abstraits qu'il est certainement impossible pour une personne qui n'a pas vécu l'expérience de se figurer ce que l'experienceur tente de lui expliquer, comment par exemple comprendre que le temps n'existait plus à ce moment là, tout comme les distances, que l'experienceur "était" la connaissance (et non "savait tout" ou "avait accès a la connaissance") ?

A cela s'ajoute l'obstination de la communauté scientifique à refuser l'évidence (il faut dire ce qui est) quand à la survie de l'âme en dehors du corps. Leurs arguments sont répétitifs et d'une banalité intense: "comment un corps pourrait survivre hors d'une enveloppe physique" "comment un corps non matériel pourrait se nourrir" "comment pourrait-on avoir le sens de la vision si nous n'avons pas d'organes pour cela" et face aux témoignages, "l'explication scientifique" admise par la communauté se résume a ceci :

"Lors de la mort, le cerveau n'étant plus alimenté, se trouve en état de carence d'oxygène et provoque des hallucinations"

Argument en apparence crédible, si ce n'est qu'il a depuis longtemps été prouvé qu'il ne tenait pas la route : Plusieurs de ces expériences se sont déroulées dans le cadre d'une hospitalisation d'urgence (parfois suite à un accident ou à un problème cardio-vasculaire) et l'experienceur était donc encadré par une équipe de réanimation et bénéficiait de la respiration artificielle et du massage cardiaque, la respiration artificielle a pour but d'alimenter le sang en oxygène, le massage cardiaque de faire circuler celui-ci dans le corps, le cerveau est donc irrigué, et le sang est alimenté en oxygène, impossible alors que celui-ci se retrouve en carence d'oxygène.

Certains témoignages encore viennent contredire cette thèse, nettement le cas d'un homme qui a frôlé la mort suite a une grave hypothermie, les particularité de l'hypothermie sont que les fonctions vitales ne cessent pas totalement mais ralentissent considérablement (d'où un état de coma), c'est souvent ce qui permet de ramener à la vie une personne en hypothermie, mais le cerveau, lui, cesse totalement son activité, (électro-encéphalogramme à zéro) il est donc alors impossible qu'un témoignage soit le fruit d'un rêve ou d'une hallucination. Pourtant ce témoignage est bien existant et concorde avec tous les autres.

D'après Raymond Moody il est à la fois simple et compliqué de prouver scientifiquement que ces témoignages ne sont pas le fruit d'une hallucination :

  • Simple, car il suffirait qu'un patient soit sous contrôle d'un électrocardiogramme, d'un électro-encéphalogramme, et d'autres appareils destinés a contrôler les fonctions vitales du corps ; on aurait donc la preuve que le patient se trouvait bien en état de mort clinique, et que son activité cérébrale était à zéro (son témoignage ne pourra donc pas être une hallucination)
  • Compliqué, car tout simplement les NDE ne se font pas sur commande et qu'il s'agit de cas rarissimes, il est donc techniquement impossible de mettre à l'avance tout ce système sur un patient qui pourrait potentiellement décéder, puis revenir à la vie suite a un travail de réanimation.

Mais même si ce système obtenait un résultat, disons suite a une coup de chance extraordinaire, je reste persuadé que ce la ne suffirait pas a convaincre la communauté scientifique, il suffirait d'affirmer que le patient ment pour tout contredire.

Et c'est là tout le problème, il est bien trop facile de tout expliquer sans rien expliquer, des années de recherches sur les NDE peuvent être réduites à néant à la simple évocation du mot "hallucination" et si il est impossible d'apporter la "preuve scientifique" de la réalité des NDE, c'est tout simplement parce que cette preuve doit être objective, tandis que cette expérience est entièrement subjective.

Je rappelle qu'il y a encore quelques années il en allait de même en ce qui concerne la télépathie, aujourd'hui elle est reconnue officiellement et, comble de l'ironie, la communauté scientifique l'utilise pour démentir certaines preuves en faveur des NDE ("ce n'était que de la télépathie").

L'existence de l'aura a également été reconnue officiellement suite à l'invention d'une technique photographie permettant de faire apparaître l'aura sur une photo, mais visiblement "cela n'a aucune lien avec une preuve de l'existence de l'âme" bien qu'un scientifique russe ait découvert qu'au moment du décès cette "aura" se soulève hors du corps avant de disparaître.

Maintenant que le sujet est présenté, venons en aux témoignages de NDE :

Voici un "schéma" de la mort réalisé par Raymond Moody, tel qu'il figure dans son livre "la vie après la vie" (que je vous recommande si le sujet vous intéresse, c'est une étude très sérieuse et très objective des NDE) :

"Se basant sur le témoignage de plusieurs experienceurs le Dr Moody décrit ainsi l'expérience type de vie extracorporelle : Vous êtes mourant. Alors que la souffrance atteint son point culminant, vous entendez le médecin vous déclarer mort.

Vous entendez un son désagréable - un bourdonnement ou un tintement - puis vous sentez que vous passez rapidement par un long tunnel sombre.

A la sortie, vous vous rendez compte que vous êtes toujours au même endroit - mais hors de votre corps. Vous regardez le docteur et les infirmières qui tentent de réanimer ce qui était votre corps.

D'autres viennent vous secourir, les esprits d'amis et de parents décédés et un «être de lumière» qui projette autour de lui chaleur et amour.

L'être de lumière vous pose une question sur la valeur de votre vie, et instantanément, tout votre passé se déroule devant vos yeux comme un film.

Vous vous voyez approcher d'une barrière - apparemment la frontière entre la vie d'ici-bas et l'au-delà - mais vous prenez conscience qu'il vous faut faire demi-tour : votre vie n'est pas terminée.

Vous résistez, mais vous êtes obligé de réintégrer votre corps -et vous reprenez conscience."

Evidement ce schéma n'est pas a prendre au pied de la lettre, tout le monde ne meurt pas dans un hôpital, et les étapes décrites ici peuvent varier dans leur ordre et leur nombre, aucune témoignage ne réunit toutes ces étapes, mais chacun en comporte au moins une.

Vu de cette façon, rien ne nous prouve que ces témoignages soient fiables (comme Moody le dit lui même dans son livre) mais pour ma part, il m'est impossible de les remettre en cause, on m'avait déjà fait part des ce genre de témoignages avant que je ne lise ce livre, tout concordait, et on m'en a fait d'autre après, où tout concordait aussi, les personnes qui ont témoigné m'ont affirmé ne jamais avoir lu ce livre (et je ne pense pas être au coeur d'un complot...).

Et quand on est face a un témoin de NDE, il est difficile de croire que celui-ci vous mente ou qu'il ait été victime d'une hallucination, comme ils le disent souvent eux mêmes, jamais leur imagination n'aurait été capable d'inventer ça, j'ajouterais que si ce qu'ils disent est faux et qu'ils ne cherchent qu'à se rendre intéressants en racontant des histoires, alors je suis tombé sur une bonne centaine des plus grand écrivains que la terre ait jamais porté.

Notons aussi que bien que l'expérience soit décrite comme positive, les experienceurs ne disent jamais qu'ils ont envie d'y retourner, et insistent bien sur le fait qu'ils n'ont plus peur de la mort mais qu'ils sont heureux d'être en vie, et que bien que le sentiment de bonheur ressenti lors de cette expérience leur manque, aucune d'entre eux ne souhaite mourir. Ils savent être revenus pour quelque chose, ils ont découvert ce qu'il disent être les vraies valeurs de la vie, et savent qu'il ont quelque chose à accomplir avant leur mort.

J'aimerais en dire plus, mais le temps me manque, je me contenterais donc de répondre aux éventuelles questions.

Pour ceux que ce sujet rend curieux, je ne peux que les encourager à rechercher des témoignages (très durs a obtenir, certains se sont confiés a moi pour des choses dont ils n'ont pas parlé a leur femme ou a leur ami le plus intime en 40 ans) mais je vous conseille avant tout de lire un livre là dessus, je ne recommanderai jamais assez « la vie après la vie » de Raymond Moody, l'un des rares livres en lesquels j'aie vraiment confiance.

Vous verrez que bien plus de personnes sont concernées que ce que l'on peut croire, moi même j'ai découvert énormément de monde dans mon entourage qui m'ont rapporté des témoignages.

J'ai un forum à ce sujet, mais je ne vous donnerai pas l'adresse car je compte le fermer et je vous déconseille d'en créer un, c'est impossible d'y avoir une conversation sérieuse sans être interrompu par des illuminés de toute sorte ou d'y voir des "messages de bonheur et d'amour" avec un petit lien en dessous qui mène ver un site sectaire.

Je recommande également à tout ceux qui voudront s'y intéresser de se méfier de toute sorte de discours sectaire, il FAUT être capable de repérer au premier coup d'oeil quel message est sérieux et quel message a pour but de convaincre d'une prophétie (et ça c'est loin d'être facile).

Merci à tous de m'avoir lu.