Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - méditation

Fil des billets - Fil des commentaires

28 septembre, 2008

Méditation assise

L'exercice qui suit est inspiré d'un exercice fondamental de la tradition Feri, et devrait être effectué quotidiennement pendant au moins dix minutes, afin de se construire des bases solides : il sera ensuite plus facile d'apprendre et de mettre en pratique les autres enseignements de cette tradition. Le principe de cette méditation est de laisser notre part divine être à l'écoute de nos besoins, être témoin de nos joies ou de nos peines, etc.

seiza.jpg S'asseoir et Ecouter : L'exercice suivant met en oeuvre notre capacité d'écoute, dont l'importance est triple : tout d'abord la conscience de soi s'élargit, puis nous nous connectons à une part de nous mêmes qui reste la plupart du temps enfouie, et enfin l'exercice nous aide à ralentir un rhytme de vie moderne trop souvent effréné. C'est un exercice plus difficile qu'il n'y paraît, mais très gratifiant. Je vous conseille de le faire chaque matin pendant une dizaine de minutes au moins, et de noter les changements que vous apercevrez au fil des semaines. L'exercice modifiera votre posture, votre respiration, et la conscience que vous avez de votre personne. Avec le temps, vous ne vous laisserez plus distraire aussi facilement, et vous apprendrez à connaître des parts de vous que vous ne souçonniez pas.

Chacun a une étincelle divine en lui, et cet exercice vous aidera à entrer en contact avec cette étincelle, alors que, avec patience, vous resterez assis, et que certaines angoisses, peurs, ombres, et démons apparaîtront. Peut-être serez-vous mal à l'aise. Votre étincelle divine est témoin. Peut-être vous sentirez vous raide et aux aguets. Votre étincelle divine est témoin. Votre dos sera peut-être douloureux. Votre étincelle divine sera toujours témoin. Laissez-la observer en silence. Continuez à respirer lentement, calmement.

Lire la suite...

31 août, 2005

Se relaxer et méditer

Le texte qui suit est tiré du désormais introuvable ouvage de Vivienne O'Regan, Le Pilier d'Isis. L'auteur y décrit une méthode de relaxation très simple qui vous sera utile en préanbule à vos rituels, tirages de cartes...

Pour vos exercices, il importe que vous jouissiez d'une stricte intimité et que rien ne vienne vous distraire. Il est certes possible de se détendre, de méditer et de visualiser dans un environnement très bruyant, mais cela n'est pas recommandé. Toutefois, une fois que vous aurez acquis de l'expérience en la matière, vous pourrez en user dans n'importe quelle situation. Je vous suggère de ne pas vous étendre pour méditer, car en position couchée, on s'endort aisément, ou alors on acquiert un état de détente tel qu'on perd la conscience de la méditation entreprise. Les postures du yoga peuvent, en revanche, provoquer une certaine tension si l'on n'y est pas habitué; je suggérerais donc qu'on se mette dans la position dite « pose du dieu », qui est reprise des statues égyptiennes. Pour cela, tenez vous parfaitement redressé sur un siège bien ferme, en veillant à avoir le dos droit; mais évitez une trop grande rigidité, car l'épine dorsale a une courbure naturelle, et l'objectif est, ici, de diminuer la tension, donc de ne pas imposer une contrainte à votre dos. Les pieds doivent être posés à plat sur le sol; si cela n'est pas confortable parce que votre siège est trop élevé, mettez un coussin ou un tabouret bas sous vos pieds. IL faut que vos genoux soient assez rapprochés l'un de l'autre et que vos mains reposent paisiblement sur eux. Faites attention de ne croiser ni vos jambes ni vos bras, car cela perturberait certains courants subtils de l'éther. Une fois assis, fermez les yeux.

Lire la suite...