Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

10 novembre, 2009

Materiel.png

Fabriquer un autel portatif

Quoi de plus pratique si vous voyagez souvent, ou que vous pratiquiez dehors, qu'un autel que vous pouvez emmener avec vous ? La façon la plus courante d'en avoir un est de transformer l'intérieur d'une mallette.

Pour ce faire, trouvez une reproduction d'un tableau qui vous plaise et qui symbolise, selon vous, l'essence de la magie, et appliquez cette image contre l'intérieur du couvercle de votre mallette. Vous pouvez même fixer une feuille plastique contre ce couvercle de façon à pouvoir glisser plusieurs représentations et faire figurer celle qui sera la plus adaptée à votre utilisation du moment.

Ensuite, découpez trois pans de mousse d'une taille très légèrement supérieure à l'intérieur de la mallette. Faites en sorte que deux de ces pans aient 2.5cm d'épaisseur et que le dernier ait une épaisseur suffisante pour pouvoir combler l'espace encore libre à l'intérieur de la mallette. Tapissez le fond de la mallette avec l'un des pans de 2.5cm d'épaisseur. Enfin, découpez aux dimensions de l'intérieur de votre mallette une fine couche de contreplaqué ou de Formica et placez-la sur vos épaisseurs de mousse : elle constituera la tablette de votre autel.

Rassemblez ensuite de petits objets pouvant symboliser les quatre Eléments. Si vous possédez des outils magiques spéciaux (baguette, athamé, encensoir, calice et pentacle) rassemblez-les également ainsi que des bougies votives, des cierges, de l'encens, des bougies de remplacement et un briquet. Enfin, n'oubliez pas les objets particuliers comme les figurines représentant les déités, des totems, des trésors personnels, des charmes, des photos, etc. Une fois en possession de tous ces objets, disposez-les au fond de votre mallette, le couvercle ouvert pour voir l'effet que cela produit. Peut-être estimerez-vous bon de laisser de côté quelques objets, ou au contraire d'en rajouter.

Ensuite, disposez tous les objets que vous souhaitez conserver sur la mousse la plus épaisse. Ménagez des espaces entre chaque objet. A l'aide d'un marqueur, dessinez au plus près le contour de chaque objet. Après avoir ôté tous les objets, découpez des trous dans la mousse au niveau de leurs emplacements. Si les objeys ne sont pas trop épais, ne découpez pas la mousse sur toute son épaisseur et si les objets sont presque aussi plats qu'une feuille ne faites aucun trou. Déposez cette mousse par dessus celle qui tapisse le fond de votre mallette.

Vous pourrez donner un aspect plus mystérieux à votre mallette en fixant un tissu de velours sur la mousse découpée et en en recouvrant entièrement la morceau de mousse restant, qui servira de couvercle protecteur aux objets une fois la mallette fermée. Ayez également à votre disposition un tissu qui pourra faire office de nappe d'autel et dont la longueur devra couvrir les bords extérieurs de la mallette.

Avant d'emporter votre autel portable avec vous, déposez chaque objet dans son trou respectif, puis recouvrez-les à l'aide du pan de mousse restant et déposez sur ce dernier les objets plats. Par dessus, déposez la nappe d'autel pour qu'elle protège à son tour tous les objets plats. Et voilà !

9 novembre, 2009

Grandes-enigmes.png

Le Saint Graal

L'histoire du Saint Graal est étroitement liée à celle du roi Arthur, puisque sa quête constitue, dans de nombreuses versions, l'une des principales missions du roi et de ses chevaliers. En dépit des nombreuses sources qui en font état, on ne sait rien ni de son origine, ni de son aspect, ni de ses effets et du lieu où il se trouve.

Les versions les plus anciennes du cycle d'Arthur divergent sur de nombreux points. Ainsi, certains événements décrits en détail dans une source, sont à peine mentionnés dans une autre ou décrits d'une toute autre façon.

La quête du Graal, lorsqu'elle est décrite, présente de telles différences qu'il est bien difficile de trouver des points communs. Dans Perceval ou le Conte du Graal de Chrétien de Troyes, par exemple, c'est un héros unique qui s'efforcera d'entrer en possession du Graal ; dans une autre version, il s'agira plutôt d'une mission divine, à laquelle Arthur convie plusieurs de ses chevaliers. Dans d'autres versions encore, Merlin l'Enchanteur apporte son aide aux chevaliers, tandis que pour certains auteurs cette quête est guidée par le destin.

Lire la suite...

6 novembre, 2009

Histoire-de-la-sorcellerie.png

Sorcières du Moyen Âge et Inquisition

Au Moyen-Âge, un demi-million de sorcières périrent sur le bûcher, furent noyées ou pendues. Ces actes barbares ont laissé dans notre inconscient collectif l'idée que la sorcière était coupable d'actes maléfiques. Pourtant, les sorcières du Moyen-Âge étaient dans plusieurs cas l'unique médecin du peuple. Elles étaient aussi parfois des sages-femmes, des herboristes, des prophétesses, des clairvoyantes et faisaient souvent partie de cercles de prières. À l'instar des sorcières du nouvel âge, c'est la magie blanche qu'elles pratiquaient, celle qui procède d'intentions bienveillantes.

Nous sommes à l'aube du 15e siècle. Une femme, nommons-la Régine, vêtue d'une robe de bure élimée, passe devant l'église où, comme après chaque messe dominicale, un médecin vend son temps à des malades venus chercher un soulagement à leurs malaises. Elle caresse distraitement l'étoile à cinq branches qu'elle porte au cou et qui symbolise l'énergie féminine. Elle hâte le pas, car les pauvres, ceux qui ne peuvent payer le médecin, l'attendent à sa modeste demeure. Pour l'indigent, elle est la guérisseuse-bienfaitrice, celle qui donne des herbes, qui accomplit des rites magiques pour conjurer la maladie, qui prie pour lui, concocte des philtres d'amour ou fabrique des talismans. Régine croise le regard courroucé du curé. Il sait qu'elle n'a pas assisté à la messe et qu'elle vient de participer à un rituel de prières auprès du grand chêne situé à l'orée de la forêt. Elle y a rencontré une nouvelle venue. Certains l'appellent la Sage-femme, d'autres la Bella Donna, du nom d'un médicament, la belladone, qu'elle utilise couramment...

Lire la suite...

5 novembre, 2009

Pratique.png

Rituels des enveloppes magiques

Afin que vous puissiez obtenir quelque chose de particulier d'une personne, que ce soit pour obtenir un appui, des rentrées financières ou tout autre besoin qui demande une intervention extérieure, vous avez à votre disponibilité les enveloppes magiques. La façon de procéder est très simple, comme vous le verrez. Quand la Lune sera croissante, vous ferez les sortilèges pour chasser de vous les influences nuisibles ou néfastes.

Dans un cercle magique, ayant sur votre table/autel, tout les ingrédients nécessaires, vous allumerez la ou les chandelles, ainsi que l'encens. Vous devrez alors penser fortement à l'objet de votre requête, visualisez le résultat que vous voulez obtenir. Faites-vous une représentation de ce souhait en une image simple, claire et précise. Quand vous aurez trouvé cette image correspondante, grâce à votre intuition, vous la dessinerez en haut et au centre de la feuille. Ce dessin vous aidera à vous concentrer pendant toute la durée du rituel.

Ensuite, créez un lien psychique avec la personne qui doit vous aider ; prononcez ainsi à voix haute son nom à plusieurs reprises, ainsi que ce qu'il doit faire, le tout formulé au temps présent. Pendant que cous faites cela, souvenez-vous de garder en tête l'image mentale du résultat que vous voulez obtenir. Quand cotre concentration sera à son plus fort, vous écrirez cette requête sur votre feuille de papier, sous le symbole. Puis, vous passerez la feuille 3 fois dans la fumée de l'encens en récitant à chaque reprise votre requête. Une fois la feuille bien imprégnée de la fumée de l'encens, vous la déposerez sur votre autel et, en fixant le symbole que vous avez dessiné, vous continuerez de visualiser votre désir accompli jusqu'à ce que les chandelles soient consumées.

Quand le rituel sera complété, vous placerez les restes de chandelles et la cendre de l'encens, de même que la lettre dans l'enveloppe. Il ne vous restera qu'à la poster à la personne souhaitée ou la déposer vous même dans sa boîte aux lettres. N'oubliez pas de ne jamais signer vos lettres et de ne jamais dévoiler que vous en êtes l'auteur. Note: les incantations peuvent être remplacées par d'autres que vous aurez composées, selon vos besoins.

Lire la suite...

Wicca.png

Wicca: De l'engagement à l'attitude

Note : les propos qui suivent n’engagent que moi, mais je les assume complètement. Ce texte sera aussi publié sur mon site : Le bouleau d'argent

Une des choses qui me fait paraître imbuvable et pédant auprès de la communauté virtuelle dite « païenne », c’est mon attachement à l’aspect initiatique et « traditionnel » de la Wicca. J’espère que les quelques lignes que je jette ici pourront clarifier un peu mon point de vue sur les sujets qui sont un peu sensibles au sein de la communauté.

Tout d’abord une précision, ce que j’appelle Wicca, c’est la religion fondée par Gérald Brosseau Gardner dans les années 50 en Angleterre. Une très grande partie du florilège de traditions composant le renouveau païen moderne s’est inspiré de Gardner et de sa Wicca. La Wicca n’est donc pas la Sorcellerie, et les wiccans, y compris les « gardneriens » ne sont certainement pas les seuls à pouvoir se targuer de s’appeler Sorciers ou Sorcières. Il existe d’autres traditions sorcières que la Wicca, je pense notamment à la tradition anglaise elle aussi, popularisée par Cochrane peu après la naissance de la Wicca, et aux traditions sorcières continentales en France, en Espagne, en Italie, en Allemagne etc…

Le nombre d’ouvrages sur la Wicca, parus aux USA et en Angleterre depuis les années 70 a fait exploser le mouvement initié par Gardner, et de nombreuses personnes fascinées par le coté romantique et magique se sont autoproclamées Wiccans, Sorciers, ont fureté dans leurs arbres généalogiques pour s’inventer une filiation sorcière héréditaire, bien pratique et satisfaisante pour l’égo. La moindre paysanne de la famille, devenait héritière des lourds secrets d’une tradition familiale ancrée bien entendu au temps des bûchers. Les ouvrages de Buckland, puis de Cunningham par exemple, avec leurs rites d’auto-initiation ont contribué à faire passer la Wicca pour une religion propre à chacun, où n’importe qui ayant lu un livre de magie, pouvait fonder sa tradition…. Au grand dam des « traditionalistes » les wiccans sont devenus des « fluffy bunnies », propres sur eux et gentillets, adorant la Déesse des fleurs et le gentil Dieu de la forêt. Les théories de Cunningham sur la wicca, insipides et politiquement correctes occultent complètement le coté sombre de la Wicca ( cf texte sur Cunnigham dans la ,partie Ecrits Sorciers).

Ma propre expérience, en France, où le développement de la Wicca est resté confidentiel me conduit aux mêmes conclusions que bien des « traditionalistes ». A l’époque de mon engagement Wiccan, aucun livre n’était traduit et outre le travail sur les textes originaux, il fallait faire le lien avec les ouvrages mythologiques, magiques ou tout simplement occulte. Je suis particulièrement heureux après coup d’avoir commencé mes lectures wiccanes par A witches’ bible des Farrars, et non par Cunningham qui n’était pas traduit à l’époque. L’intolérance, le manque d’ouverture d’esprit et d’esprit critique de bien des néophytes se disant wiccans est véritablement une plaie ouverte dans la tradition. N’importe qui s’autoproclame Wiccan, à tel point que dans les milieux ésotéristes, un wiccan est automatiquement considéré comme un adolescent vantard et mièvre. En France on en est même venu sur le net à confondre Wicca et Magie Blanche… La profusion de sites web traitant du sujet, se copiant les uns les autres ad nauseum finit de répandre cette version cartoonesque de la Wicca, insipide, et dénuée de toute profondeur. Loin de l’engagement premier conduisant à l’entrée dans une voie initiatique, nous sommes maintenant à l’ère de l’attitude … Il est cool de se dire Wiccan, Sorcier etc… le contenant importe désormais plus que le contenu et les discussions interminables dans les forums et les chats sur la couleur des bougies à utiliser pour séduire la voisine de palier ou changer la couleur de ses yeux ont fini de ridiculiser le sujet. Le marketing de l’occulte et les consensus mous actuels en faveur d’un humanisme béat ont bien entendu participé à dépouiller le mot Wicca de toute signification profonde et spirituelle. Faux rebelles cools et tolérants (au sens actuel dégoulinant de bon sentiments) jusqu'à l ‘écoeurement, sorcières de Monoprix couvertes de bijoux d’argent, tels sont désormais les portes bannières d’un mouvement se voulant ésotérique et initiatique, par définition ELISTISTE. La Wicca s’est faite bouffer par les marchands et les bien-pensant, et sans aller jusqu'à la théorie du complot….il faut bien admettre qu’en France la Wicca est morte avant d’être née. Malgré tout c’est peut être le prix à payer pour que certains, à travers les voies facile de la « néo-Wicca », puissent trouver l’entrée d’un véritable engagement initiatique. Loin de prétendre détenir la seule vérité, je me targue cependant connaître suffisamment bien le sujet pour en parler en me basant sur des faits, historiques ou vécus. Alors pour en finir avec certaines idées tenaces, voici quelques affirmations qui paraissent péremptoires mais qui sont vérifiables, en ouvrant des livres par exemple…elles concernent bien entendu la Wicca gardnerienne.

  • La Wicca n’est pas l’Ancienne Religion
  • La Wicca ne remonte pas au temps des bûchers
  • La Wicca a été crée par Gérald Gardner
  • La Wicca explore aussi le coté sombre de la psyché
  • L’initiation est indispensable pour devenir Wiccan
  • La Wicca utilise la magie sexuelle (entre adultes consentants, et le plus souvent déjà en couples constitués)
  • Le sulfureux Aleister Crowley a, directement ou indirectement, contribué à l’élaboration de la Wicca
  • L’initiation wiccane en trois « degrés » peut prendre une dizaine d’années d’études et de travail
  • La Wicca s’est inspiré de la Franc maçonnerie, de la Magie cérémonielle, des travaux de Crowley, du folklore anglais, de la Haute Magie, des traditions celtiques, d’un certain satanisme litteraire, des ouvrages de Frazer, Graves, Kipling, Leland et Murray, du scoutisme et du naturisme.
  • Les wiccans pratiquent toujours nus, sauf en extérieur
  • Les Wiccans sont tenus au secret
  • Uncle Gérald est mort
  • Votre grand mère n’était pas une sorcière…

Je n’ai rien contre le fait que chacun puisse se construire sa propre religion, mais pourquoi diantre vouloir à tout prix lui accoler le mot Wicca ? Aucun fanatisme dans mes propos, aucun dogmatisme, les traditions wiccanes initiatiques ne sont pas fermées à toutes évolution, à toute expérimentation. La Wicca originelle est un syncrétisme, elle doit continuer à se développer, mais n’en faisons pas une religion exotérique elle en perdrait son âme et sa force. La Wicca n’a pas vocation a devenir une religion de masse, et l’élitisme inhérent à une voie initiatique n’a rien de révoltant, tout le monde est il capable de devenir physicien en lisant un livre de physique, écrivain en lisant Proust, ou Violoniste en achetant un violon ? L’argument parfois utilisé pour dénaturer le besoin de l’initiation (cad : qui a initié le premier initié ?) est absolument spécieux, tout le monde n’est pas Gardner d’une part, et d’autre part s’il est théoriquement possible de se passer de l’initiation, que de temps perdu, que de difficultés supplémentaires, sans parler de l’aspect magique du rite en lui même. Tout le monde sait que la meilleure initiation c’est la vie, encore faut il pouvoir véritablement s’en rendre compte.

Amorgen Dubhart

4 novembre, 2009

Asatru

L'Ásatrú : Questions fréquemment posées

L'assemblée des Ásatrú : Ásatrú FAQ
Longtemps avant que le christianisme ne vint en Europe du nord, les peuples qui s'y trouvaient avaient leurs propres religions. L'une d'entre elles était l'Ásatrú. Il était pratiqué sur les terres qui couvrent maintenant la Scandinavie, l'Angleterre, l'Allemagne, la France, les Pays-Bas et les zones aux alentours. L'Ásatrú est la croyance originelle ou native pour les peuples qui habitaient ces régions.

Lire la suite...

1 novembre, 2009

Bains-et-savons-magiques.png

Huiles parfumées pour le bain

Les huiles essentielles avec leur arôme enivrant peuvent suffire en elles-mêmes. Les huiles ont toutes des propriétés magiques et sont utilisées en rituel pour oindre les membres, et en magie pour oindre les chandelles et faire des charmes, et elles sont aussi portées en parfum. Les mélanges que je vous propose pourront être utilisées à toutes ces fins ainsi qu'à l'ajout de votre bain.

Huile de purification
  • 4 gouttes d'Oliban
  • 3 gouttes de Myrrhe
  • 1 goutte de Bois de Santal

Ajouter à l'eau du bain ou portez comme parfum pour éloigner la négativité.

Huile de Sabbat
  • 3 gouttes d'Oliban
  • 2 gouttes de Myrrhe
  • 2 gouttes de Bois de Santal
  • 1 goutte d'Orange
  • 1 goutte de Citron

Ajouter à une base d'huile d'olive et porter en parfum pour les Sabbats

Pierres-et-cristaux.png

Quelques pierres et leur utilisation

Les pierres possèdent des propriétés distinctes et spécifiques qui peuvent souvent accroître celles des amulettes et talismans. Pour vous aider dans cette recherche, voici une liste des propriétés de plusieurs pierres, ainsi que certaines notes historiques. Elles vous aideront à comprendre d'où proviennent les propriétés que nous leur attribuons de nos jours.

Pour les habitants du département du Tarn et des environs, allez faire un tour chez Ali Baba ; ils ont un magasin à Albi (rue de l'Oulmet). Ils sont aussi les auteurs et éditeurs d'un livre appelé le langage des pierres, que vous pourrez vous procurer pour 15 €. J'ai été enchantée par leur conseils et la qualité de leurs minéraux, ils méritaient bien quelques lignes ici :)

Liste des pierres d'après le Nouveau dictionnaire des pierres utilisées en Lithothérapie, de Reynald Georges Boschiero, avec aimable autorisation de l'auteur.

Lire la suite...

Pratique.png

Tracer un cercle magique de protection

Le cercle de protection vous enferme dans une grande bulle dans laquelle les énergies nécessaires à votre rituel seront contenues. Vous serez d'une part à l'abri d'entités extérieures, et d'autre part vos propres énergies seront concentrées dans ce lieu clos. Il est vivement recommandé d'en faire usage pour chaque rituel, en particulier si vous débutez.

Ouvrir le Cercle

Vous aurez besoin de ce qui suit :

  • Une demie tasse de farine
  • Un bâton d'encens
  • Une chandelle blanche
  • Un peu de sel
  • Un peu d'eau dans un verre

Tout rituel commence avec la création du cercle consacré et l'invocation aux quatre points cardinaux et des éléments qui s'y rattachent. Commencez par délimiter votre périmètre avec de la farine de blé que vous verserez délicatement avec un petit entonnoir ; n'oubliez pas de le tracer assez grand pour bouger aisément autour de votre autel.

Pour l'invocation aux points cardinaux la tradition exige de commencer par l'Est et de finir par le Nord. Si vous êtes plusieurs, vous pouvez demander à chaque personne de se placer devant chaque point, ou si vous êtes seul, vous devrez vous déplacer.

Salutation de l'Est

En allumant un bâton d'encens, dites ceci à haute et intelligible voix :

J'invoque la présence du Gardien dela Tour de l'Est, celui qui garde les cieux et gouverne l'air. Je t'invite à te joindre à ma célébration et à me prodiger tes influences bénéfiques. Ainsi soit-il.

Salutation du Sud

En allumant une chandelle, dites :

J'invoque la présence du Gardien de la Tour du Sud, celui qui garde le feu sacré et gouverne cet élément. Je t'invite à te joindre à ma célébration et à me prodiguer tes influences bénéfiques. Ainsi soit-il.

Salutation de l'Ouest

En aspergeant un peu d'eau dans votre cercle, dites :

J'invoque la présence du Gardien de la Tour de l'Ouest, celui qui garde les eaux sacrées et gouverne cet élément. Je t'invite à te joindre à ma célébration et à me prodiguer tes influences bénéfiques. Ainsi soit-il.

Salutation du Nord

En saupoudrant du sel, dites :

J'invoque la présence du Gardien de la Tour du Nord, celui qui gade la Terre et gouverne cet élément. Je t'invite à te joindre à ma célébration et à me prodiguer tes influences bénéfiques. Ainsi soit-il.

Si vous le désirez, vous pouvez aussi invoquer la présence des archanges ; vous n'avez qu'a rajouter leurs noms (Gabriel pour l'Est, Raphaël pour l'Ouest, Uriel pour le Sud et Michael pour le Nord) ou encore choisir 4 anges selon ce que vous demandez. Si vous faites ce choix, l'invocation de l'Est donnera ceci :

J'invoque la présence du Gardien de la Tour de l'Est, celui qui garde les cieux et gouverne l'air. J'invoque aussi la présence de l'archange Gabriel, dont les pouvoirs et les forces sont immenses. Je t'invite à te joindre à ma célébration et à me prodiguer tes influences bénéfiques. Ainsi soit-il.

Maintenant que le cercle est formé et que les éléments sont présents, vous pouvez procéder à l'incantation ou le rituel de votre choix.

Fermer le Cercle

Remerciez les éléments (et les archanges s'il y a lieu) de leur présence. Commencez par l'Est et finissez par le Nord.

Je vous remercie, Gardien de la Tour de l'Est, éléments et archanges (nommez le nom) de votre présence et de votre protection pour ce rituel. Nous espérons que vous reviendrez vous joindre à nous dans un avenir prochain.

Faites de même avec les 4 autres points.

Pour annuler les énergies du cercle consacré, vous devez faire le tour de votre cercle en allant dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, en disant ces mots :

Les énergies se dissipent lentement, elles retournent à la terre et à l'éther d'où elles proviennent. Tout est maintenant comme avant. Ainsi soit-il.

Pierres-et-cristaux.png

Elixir d'améthyste

Cet élixir favorise la méditation, augmente la concentration, la réceptivité...

Ingrédients :
  • Une bouteille de verre
  • 250 ml d'eau purifiée
  • 125 ml d'alcool blanc (vodka...)
  • Un linge blanc
  • Un cristal d'améthyste
Rituel :

Placez l'améthyste dans le flacon qui contient l'eau purifiée et l'alcool. Couvrez la bouteille avec le linge et placez le tout au soleil pendant quatre heures. Gardez l'élixir dans le flacon.

Prenez-en cinq gouttes avant les rituels de méditation, de pouvoirs psychiques, etc.

Materiel.png

L'athamé

L'Athamé est en général le premier outil que la nouvelle sorcière se procure. Il s'agit en général d'une sorte de dague au manche noir, à double tranchant, mais dont la lame n'est pas aiguisée. Comme votre Grimoire, il s'agit d'un des objets les plus personnels que vous aurez. Il n'apartiendra qu'à vous et vous seul.

Le manche, traditionnellement noir, peut être aussi en matière naturelle : patte de daim, corne... L'athamé est utilisé non pas comme un couteau, mais comme moyen de concentrer et diriger l'énergie dans un but bien précis. On s'en sert pour tracer le cercle rituel, invoquer, consacrer, bannir, etc. On ne l'utilise jamais pour faire couler le sang ou comme couteau de cuisine, à part pour couper les gâteaux pour le mariage wiccan, le Handfasting. Sa lame émoussée vous évitera certaines blessures si vous gesticulez tout nu dans un Cercle !

C'est un symbole masculin, et il est associé à l'élément Feu, bien que certaines traditions l'associent à l'Air.

Lire la suite...

Pierres-et-cristaux.png

Fabriquer un élixir minéral

Lire la suite...

Pratique.png

Inventez vos rituels !

Vous ne trouvez pas ici ni ailleurs le sortilège de vos rêves ? Vous avez parcouru tous les livres et les sites Internet sur le sujet, mais vous ne savez pas encore quel rituel il vous faut pour faire telle ou telle chose ? Soyez rassuré, même si ça peut paraître difficile de prime abord, inventer un sortilège sur mesure est aisé, pourvu qu'on y mette du cœur !

Je sens la question vous brûler les lèvres : "Est-ce que ça va marcher ?" Bien évidemment ! Il s'agira d'un rituel sur mesure, fait par vous, et pour vous, pour votre problème du moment. Le luxe, non ? Si vous choisissez vos ingrédients, votre moment, etc. sans faire d'erreur, tout ira pour le mieux ! Pour ne pas se tromper, je vous invite à consulter les Tables des Correspondances, sur ce même site.

Etape 1

Le but du sortilège : définissez par écrit ce que vous voulez obtenir. Ça vous aidera à y voir plus clair. Voulez-vous faire du bien ? Du mal ? N'oubliez pas que le mal comme le bien vous seront (peut-être) renvoyés au triple...

Etape 2

Etude des correspondances : mettez toutes les chances de votre côté, en invoquant les bonnes divinités, en choisissant le moment opportun, la bonne couleur de bougie, le bon encens, les bons éléments, etc. Utilisez le Tableau de Correspondances !

Etape 3

Commencez à rédiger le rituel, les invocations... Ecoutez votre cœur, c'est la clé de la réussite. Décidez maintenant du matériel que vous choisirez. Le plus souvent, une demande aux Dieux se termine par la formule "ainsi soit-il", ou "qu'il en soit ainsi", ou encore "Ka !" Mettez votre rituel en scène. Quand vous êtes certain(e) que tout est parfait, écrivez le tout au propre, dans votre grimoire.

Pas très compliqué, en fait, non ? Il vous suffira de mettre votre rituel en oeuvre comme n'importe quel autre, en créant un cercle, en appelant les divinités, etc.

Pratique.png

Trouver son nom de sorcière

Un nom est quelque chose de très important, il est ce qui permet de vous reconnaitre, de s'adresser à vous. Entre sorcières et sorciers, vous pouvez vous choisir une nouvelle identité, qui vous plaise et qui vous ressemble.

L'idéal c'est d'avoir un nom public, comme 'Asa' dans mon cas, c'est-à-dire le nom que tout le monde connait et utilise pour s'adresser à moi. Puis un nom de coven, le nom que vous aurez pour pratiquer à plusieurs. Je n'en ai pas, je pratique toute seule ;) Et enfin, vous devez avoir un nom 'privé', connu seulement de vous, pour vos rituels pratiqués en solitaire. Il est très important de le garder secret, car quiconque qui connaitrait votre nom secret pourrait vous nuire gravement par quelques rituels dangereux...

Comment choisir un nom ? Vous pouvez inventer un nom de toutes pièces, prendre le nom d'une divinité ou d'un personnage historique avec lequel vous vous sentez en affinité, ou alors utiliser la numérologie.

Additionnez les chiffres de votre date de naissance, et vous obtiendrez un nombre de deux chiffres. Additionnez de nouveau ces deux chiffres pour n'en former qu'un seul.

Faites de même avec les lettres de vos noms et prénoms, en utilisant la règle suivante : A=1, B=2, C=3, D=4, E=5, F=6, G=7, H=8, I=9, J=1, K=2 ...

Ensuite, il vous faudra essayer de refaire l'opération à l'envers pour vous trouver un nom. Je m'explique : si la somme des chiffres équivaut par exemple à 5, vous pouvez combiner des lettres dont la valeur numérologique totale égalera 5. Sachant que 5 est fait avec 1 + 4 ou 2 + 3, vous pouvez chercher des lettres dont les valeurs totales feront 14, 41, 23, ou 32. Vous me suivez toujours ?

Ne m'écrivez pas pour me demander "quel est mon nom magique", ce n'est vraiment pas une chose que je peux décider à votre place ! Un nom c'est quelque chose de *personnel* et c'est à vous et à vous seul de trouver le nom qui convient.

13 mai, 2009

Chamanisme.png

Trouver son animal totem, une autre méthode

Voici le mode d'emploi pour ceux qui désirent connaître leur animal totem. Comme vous le constaterez, c'est un processus qui demande du temps et de la persévérance, mais c'est une expérience assez extraordinaire qui vous lie à un animal, lequel devient ni plus ni moins une partie de vous. Ce totem est en fait un guide spirituel qui vous aidera à croître d'une façon inimaginable. Il existe plusieurs méthodes pour entrer en contact avec son animal-totem. Dans les temps anciens, les jeunes guerriers partaient dans les bois où ils jeûnaient et méditaient pendant plusieurs jours. Au matin du troisième jour, le premier animal que le jeune guerrier apercevait était considéré comme son totem. D'autre tribus se servaient des drogues afin que la personne prenne les caractéristiques de son totem. Voici donc ci-dessous une méthode relativement simple et moderne qui vous aidera à découvrir votre totem. Car tout le monde peut avoir un animal totem et cela n'est pas réservé aux Amérindiens. Si vous désirez sincèrement l'aide d'un animal, celle-ci vous sera accordée tout simplement.
Prenez d'abord un bain ou une douche afin de vous détendre, mais aussi pour purifier votre corps. Utilisez un savon naturel au cèdre ou au pin. si vous prenez un bain, ajoutez y quelques gouttes d'huiles essentielle de pin. Ensuite, faites brûlez de la sauge et enrobez-vous de sa fumée. Vous pouvez faire jouer de la musique traditionnelle amérindienne si vous le désirez. Habillez vous confortablement, assis ou allongé, et faites un exercice de relaxation le plus complet possible.

Lire la suite...

23 janvier, 2009

Histoire-de-la-sorcellerie.png

Les sorcières de Salem

Une ville aux jours sombres, où la peur et la superstition ont conduit d'innocentes personnes à subir les infâmes conséquences d'accusation de la sorcellerie. Située sur la côte Atlantique, à un peu plus de cinq cent kilomètres de Montréal, Salem a été surnommée " la ville des Sorcières " à la suite des célèbres procès qui ont été faits aux sorcières il y a plus de 300 ans, en 1692. Le million de touristes qui visitent la ville à chaque année ne le font toutefois pas uniquement pour les sorcières, mais aussi pour la place qu'occupe cette ville dans l'histoire. Il faut ainsi savoir qu'au XVIIIe et XIXe siècle, durant la période des échanges commerciaux avec l'Afrique, les Antilles, la Russie, l'Inde, la chine et Sumatra, Salem constituait l'un des ports les plus importants d'Amérique. En raison de cela, errer dans les rues de Salem, c'est de découvrir une ville marquée par son passé, une ville où les premiers colons vivaient des richesses de la mer et où de jeunes capitaines aventuriers rapportaient à leurs femmes et enfants des trésors des quatre coins du monde. Une ville aux jours sombres aussi, où la peur et la superstition ont conduit d'innocentes personnes à subir les infâmes conséquences d'accusations de sorcellerie.

Lire la suite...

11 janvier, 2009

Divination.png

Les lignes de la main : la Chiromancie

Les dictionnaires en donnent généralement la définition suivante: "Art divinatoire selon lequel le caractère ou la destinée d'une personne sont connaissables d'après les lignes de la main" On parle aussi aujourd'hui de "chirologie" qui veut dire: enseignement de la main. Chaque individu sur la surface de la terre peut être identifié grâce à ses empreintes digitales même chez des jumeaux parfaits. Pour les chiromanciens, les lignes de nos mains trahissent notre caractère, notre personnalité et notre destin. On peut y lire nos accidents passés et futurs, les maladies qui nous menacent ou dont on a été victime; en fait les lignes de nos mains seraient vivantes et se modifieraient comme nos comportements. En fait on ne parle très souvent que des lignes de la main, mais la chiromancie commence toujours par l'étude de la main elle-même, de sa forme et de la manière dont on peut rentrer en contact avec les autres par l'intermédiaire d'une poignée de main par exemple.

Lire la suite...

2 janvier, 2009

Secrets-campagnards.png

Préparation de sel maléficié

Ce sel est destiné à absorber un maléfice qui vous frappe, comme une éponge. Il est possible de le détruire ensuite, ou de le garder pour "retour à l'expéditeur" de l'envoûtement.

Il faut :
  • Du sel consacré, ou béni à l'église
  • Des enveloppes en papier
La procédure :
  • Percez de plusieurs trous d'épingles une enveloppe
  • Y mettre une poignée de sel
  • Mettre le tout sous votre lit, et l'y laisser sept jours et sept nuits
  • Et voilà !

Après quoi, vous pourrez récupérer le sel maintenant maléficié. Ne le touchez surtout pas avec vos mains, mais avec des gants !!!

Si vous souhaitez utiliser ce sel dans un but de vengeance, conservez-le dans un bocal de verre hermétique, autour duquel vous aurez préalablement enroulé sept spires de fil de plomb (fil de fusible électrique, ou plomb pour vitrail en vente dans les magasins de loisirs créatifs).

30 décembre, 2008

Wicca.png

Les bonnes manières dans un coven ou un dans un rituel de groupe

(Merci à Errata pour la traduction, pour Esoterika.org) Si vous vous apprêtez à participer à un rituel public, ou si vous débutez tout juste, et que vous vous demandez ce qui est bien et ce qui ne l’est pas, jetez un œil aux remarques suivantes. Ce sont des choses pleines de bon sens qu’il est bon de garder en tête.

  1. Ne considérez jamais que vous êtes invité à un rituel ou à un rassemblement non public simplement parce que votre ami est invité. Arrangez-vous pour que votre ami appelle les responsables du groupe pour leur demander de vous accepter ! ( ou appelez vous-même !)
  1. Quand vous participez à un rituel mené par un groupe duquel vous n’êtes pas membre, demandez d’abord ce qui va se dérouler. S’il y avait quelque chose dans l’explication ou dans la disposition du site du rituel qui vous trouble, ne participez pas au rituel, tout simplement.
  1. Demandez à la (les) personne(s) officiant un rituel la permission avant de placer quoi que ce soit sur le site du rituel, ou de porter des habits ou des outils qui pourraient être considérés comme inhabituels, ou encore d’ajouter votre propre énergie au rituel.
  1. Ne dépassez jamais la limite du cercle rituel. Au besoin, demandez à un des officiants du rituel de vous ouvrir une porte dans ce cercle, si vraiment et absolument vous devez sortir.
  1. Ne faites pas de commentaires sur le rituel, ses leaders ou le volume ou la qualité de l’énergie dégagée durant le rituel à moins que le leader vous demande votre opinion sur ce sujet. Economisez vos remarques pour vos amis, en privé, une fois que le rituel est clôturé.
  1. Végétariens, végétaliens, carnivores stricts, diabétiques, et tout les autres avec des préférences alimentaires très spécifiques : personne ne va s’inquiéter si vous demandez calmement et gentiment « Quel plat contient de la viande/du sucre/des épices/ etc. » Quand vous organisez un repas pour des groupes wiccans/païens, il est vivement recommandé de prévoir des plats végétariens, sans sucre, doux, etc. Dans tous les cas, que ce soit dans le contexte d’un rituel ou non, prévoyez toujours une alternative aux boissons alcoolisées.
  1. Bien que les gens soient de moins en moins secrets en ce qui concerne leur appartenance à un groupe païen, il n’est jamais permis de forcer le "coming out" de quelqu’un. N’appelez jamais un ami ou une connaissance par son nom païen, et ne mentionnez jamais sa participation dans une situation profane. C’est également assez déplacé – et un symptôme d’escalade sociale – d’appeler quelqu’un par son nom profane dans une situation païenne. Ca me rappelle quelqu’un appelant John Wayne « The Duke » à un bar local.
  1. Que vous buviez, vous droguiez, ou soyez impliqués dans d’autres attitudes similaires est uniquement votre affaire. C’est incorrect d’encourager d’autres individus à un tel comportement. La majorité des groupes païens sérieux n’accepte absolument personne sous l’influence de drogue ou d’alcool dans la pratique de rituel. Ne vous sentez pas offensé si vous êtes refusé pour ces raisons. Si vous prenez des drogues psychotropes pour raisons médicales, il serait utile d’en parler avec l’officiant(s) du rituel, de manière à ce qu’ils puissent comprendre, et vous conseiller s’ils pensent que le rituel aurait des effets néfastes pour vous.
  1. Bien que la majorité des Païens/Wiccans aient moins de 40 ans, et sont en raisonnablement bonne condition physique, n’assumez jamais que c’est le cas de chacun. Les rituels et réunions doivent être préparés de manière à ce que les personnes avec des problèmes physiques n’en soient pas totalement exclues. Particulièrement dans les rituels, soyez conscient que beaucoup plus de personnes que vous le pensez ont une mobilité réduite. Les rituels en groupe devraient avoir lieu dans des endroits facilement accessible, et il peut être bien venu de prévoir une place à l’abri pour ceux qui ne participent pas aux danses, pour s’asseoir ou rester debout. Soyez attentif à tous ceux qui pourraient apprécier un coup de main. Aidez les à trouver un endroit qui minimalise les déplacements – jusqu'au site du rituel, les sanitaires, le réfectoire, etc. Aidez les à s’installer. Ne les faites pas sentir malvenus- la plupart des personnes handicapées travaillent bien plus hardiment sur leur compétences magiques, et peuvent être capable d’ajouter une bonne part à puissance de vos rituels ainsi qu’au succès de vos réunions.
  1. Dans n’importe quelle réunion, soyez respectueux. En particulier, veillez à rester calme après minuit. Personne ne s’en fait de si vous et d’autres désirez rester éveillé toute la nuit à parler ou autre. Mais cela risque de poser problème si vous vous mettez à parler et rigoler fort et/ou tambouriner… Les personnes responsables d’une réunion doivent prendre la responsabilité de maintenir le niveau sonore assez bas dans au moins quelques chambres/zone de repos, et les définir comme zones calmes.
  1. N'allez pas croire que vous connaîssez la vraie, seule et unique voie ! Même si vous avez vraiment la conviction que quelqu'un d'autre fait quelque chose de "faux", "incorrect" ou "noir", ou quoique ce soit,n'en parlez pas. Il est tout à fait permis d'interdire la participation aux activités à ceux avec lesquels vous ne vous sentez pas à l'aise. Ce n'est cependant pas acceptable d'emettre l'idée qu'ils ne devraient pas faire ce qu'ils font. Ceci ne signifie pas que si vous avez connaissance d'activité criminelle de la part d'un soit disant Païen/Wiccan, vous ne devez pas le dénoncer. Nous devons être responsable pour corriger nos actes.

Le paganisme est glorifié de par sa diversité. Alors s'il vous plait, n'exprimez pas de jugements arbitraires. Que vous aimiez ou non les noirs, les indiens, les homosexuels, les femmes, les hommes ou autre, c'est votre problème. Si vraiment vous ne vous sentez pas à l'aise pour participer à un rituel qui n'est pas mené en accord avec les traditions que vous suivez, ou si vous ne pouvez rester de compagnie agréable avec un groupe que vous désapprouvez, restez simplement chez vous.

29 décembre, 2008

Histoire-de-la-sorcellerie.png

L'adoration des chats en Egypte

Les chats ne furent jamais autant adorés qu'en Égypte. Il est difficile de savoir à partir de quelle époque leur culte débuta, mais ils étaient déjà adorés pendant la première Dynastie (leur déesse mère se nommait Maldet). Chose sûre, le culte de Bastet s'écoula de 3200 avant J.C. jusqu'au quatrième siècle après J.C. (c'est à cette époque que Théodose 1er interdit les pratiques païennes). Un bref calcul nous donne un règne d'environ 3500 ans ! Pendant les deux premiers millénaires de son culte, elle eut d'abord l'aspect d'une lionne puis vers 1000 avant J.C., elle adopta l'aspect du chat.

Le culte des chats frôle l'adoration voire même l'idôlatrie ; des cités leur étaient dédiées, des lois les protégeaient, ils avaient même un endroit sacré où les enterrer. Considéré comme un animal sacré et comme le symbole vivant de la déesse Bastet, il était interdit d'exporter les chats. Plus gravement, il était absolument interdit de les blesser et tuer volontairement un chat équivalait à la peine de mort. Hérodote aurait même rapporté qu'il était plus grave de tuer un chat qu'un être humain.

Lire la suite...

- page 2 de 11 -